Archives de catégorie : Culture – Langue

Gaulois : Nicolas Sarkozy ne dit rien de plus que ce que disent et font les autres

Avec sa phrase sur les Gaulois, Nicolas Sarkozy a dit une grosse bêtise, une énormité. Mais ce n’est pas une découverte pour tous ceux qui savent depuis longtemps que l’enseignement de l’Histoire  est souvent chez nous un moyen de faire croire que la France est une création naturelle, Continuer la lecture de Gaulois : Nicolas Sarkozy ne dit rien de plus que ce que disent et font les autres

Communiqué Christian Troadec : bilinguisme ou langue de bois ?

Ratification de la Charte européenne des langues minorisées :
François Hollande confond le bilinguisme et la langue de bois… !

Le Président Hollande vient d’indiquer qu’il souhaitait la ratification de la Charte européenne des langues minorisées par un vote des deux assemblées réunies en Congrès.

Continuer la lecture de Communiqué Christian Troadec : bilinguisme ou langue de bois ?

Communiqué de Christian TROADEC : Projet audiovisuel breton: tout ça pour ça …

Le Conseil régional a adopté ce vendredi un « projet audiovisuel breton » considéré comme une « expérimentation unique qui illustre une décentralisation pragmatique », projet se basant sur l’éventualité d’un développement de programmes de France 3 Bretagne et sur la création d’une sorte de plateforme internet à la demande proposant les produits développés en Bretagne.

Depuis des années, le Conseil régional ( sans parler des promesses électorales répétées) a organisé ou soutenu réunions et autres colloques portant sur la création d’une télévision régionale émettant sur l’ensemble de la Bretagne. Tout ça finalement pour aboutir à une sorte d’accord basé sur des hypothèses et une simple mise à disposition sur internet.

Comment se contenter de mesures aussi timides alors que la Bretagne a besoin d’une véritable télévision à l’image de toute région européenne digne de ce nom ? Comment passer à côté de l’opportunité économique, culturelle, linguistique que représente un vrai service audiovisuel régional ?

Ce qu’a retenu le Conseil régional n’est ni unique, ni pragmatique mais tout simplement frileux et sans ambition et incompréhensible.

La création d’une télévision régionale de plein exercice est nécessaire et urgente pour la Bretagne, Loire-Atlantique comprise.

(Pour mémoire, les Bretons paient près de 130 millions d’euros par an au titre de la redevance audiovisuelle dont moins d’un tiers revient en Bretagne pour financer notamment France 3 Bretagne.)

Christian TROADEC
Maire de Carhaix
Conseiller départemental du Finistère

Intervention de C. Derrien sur la politique linguistique bilingue du Conseil Général 56

SESSION DEPARTEMENTALE
DES MARDI 16 et MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2014

Monsieur Christian DERRIEN
Conseiller Général du canton de Gourin

La politique linguistique bilingue du Conseil Général

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Je profite de ce bordereau concernant le site de Suscinio et sa valorisation pour évoquer la politique linguistique bilingue du département, puisque cette question a été spectaculairement posée hier soir, à l’issue de notre session, par l’association Ai’ta avec le retour au Conseil Général des panneaux de signalisation des voies vertes, le département du Morbihan étant le seul département de l’ouest de la Bretagne à refuser de mettre en place une signalisation bilingue sur des voies vertes.

Sans évoquer la forme choisie pour faire connaître leurs revendications, sur le fond nous retrouvons de nombreuses propositions que nous avons avancées dans le cadre de nos interventions au sein de cette assemblée.

Il nous semble en effet important de conduire une véritable politique linguistique volontariste, à travers notamment :
• un schéma cohérent de signalisation bilingue des sites et du patrimoine du Conseil Général
• un Agenda 21 intégrant l’utilisation de la langue bretonne
• des aides financières aux collectivités et associations pour soutenir le bilinguisme

En 1950 on dénombrait 1 million de locuteurs en langue bretonne, aujourd’hui il en reste 200 000.
Les collectivités, tout comme le Conseil Général, doivent jouer un rôle majeur pour sauver et redynamiser la langue bretonne. Il est urgent d’agir et de sortir d’une communication de façade pour insuffler une réelle politique linguistique volontariste.

 

Soutenir le breton

Dieub e vevomp hogen dioueriñ a reomp frankizoù / Nous vivons libres mais nous sommes privés de libertés !

Dieub e vevomp hogen dioueriñ a reomp frankizoù.

Emañ ar gwarzh ouzh beg hon bizied bep tro ma tapomp krog e pellanker ar skinweler.

Divent eo aet ar rezid dibab a-drugarez d’ar c’hinnig niverel. Met daoust ha frankiz hon eus da selaou mouezh Breizh e-maez lodenn grak an euriadurioù a vez gourlakaet ouzhimp pe dennet diouzh diviz renerezh ar ristennoù a vez ouzh hon chadenniñ hag hon laka da zianaout bremañ, redennoù preder, obererezhioù, diaesterioù, c’hoantoù hag erbaroù ar Vrezhoned ?

Hag ar brezhoneg ? Mann ebet, truek, dister-holl !

Ni, Brezhoned, a bae un ardellad a 130 M€ d’ar Stad kreiz pa goust FR3 Ouest 35 M€ evit an nebeud a ro dimp. Jedit an diforc’h !

Neuze ya, boudoudoum, boudoudoum, badadaou, deomp da gavout Ai’ta d’an 8 Mezheven war Roc’h Tredudon hag emsavomp diastal a-benn kaout mediaoù klev-gwel leun an embreg anezho, rakstalioù breizhek, kenderc’herion orinelezh, krouerion gwerzh ouzhpennet ha gourc’hwelioù hag ezporzhierion piv ‘ oar.

MBP-BWR – Mouvement Bretagne et Progrès – Breizh War-Raok

—x—x—

Nous vivons libres mais nous sommes privés de libertés !

Le scandale est au bout de nos doigts à chaque fois que nous saisissons la télécommande de la télévision.

La liberté de choix est devenue immense grâce à l’offre numérique. Mais avons-nous la liberté d’entendre la voix de la Bretagne en dehors de la portion congrue des horaires qui nous sont imposés ou enlevés au bon gré de la direction des chaines qui nous enchaînent, qui nous entraînent vers une ignorance de l’actualité, des courants d’idées, des activités, des difficultés, des envies et des projets des Bretons ?

Et la langue bretonne ? Que dalle, minable, ridicule !

Nous Bretons payons 130 M€ de redevance à l’Etat central quand le coût de FR3 Ouest est de 35 M€ pour le peu qu’elle nous livre. Faites la différence
!

Alors oui, boum boum badaboum, allons rejoindre Ai’ta le 8 Juin au Roc’h Tredudon et mobilisons-nous sans relâche pour avoir des médias audiovisuels de plein exercice, vitrines bretonnes, producteurs d’originalités, créateurs de valeur ajoutée et d’emplois et peut-être exportateurs.

MBP-BWR – Mouvement Bretagne & Progrès – Breizh War-Raok

Charte européenne des langues, télévision bretonne… le MBP demande à rencontrer F. Hollande à Quimper.

hollandeLe MBP vient de demander à rencontrer le président François Hollande, de passage à Quimper. Voici le courrier qui lui a été adressé :

Monsieur le Président de la République,

 Vous venez en Bretagne inaugurer une de nos illustres entreprises, Bolloré,
dans le Finistère, terre bretonnante et nous vous souhaitons la bienvenue. 
A cette occasion, auriez-vous l’obligeance de nous accorder un entretien
portant sur l’avenir, en France, de la Charte européenne des langues
régionales et minoritaires ?
En effet la ratification de la charte susnommée était prévue dans vos
engagements de candidat à la Présidence de la République en Mai 2012.
Contre toute attente vous avez, depuis, suivi l’avis défavorable du Conseil
d’Etat.
Par ailleurs, le Parlement européen vient de voter le rapport du député
François Alfonsi pour le soutien aux langues régionales ou minoritaires en
danger.
Dans ce contexte, nous sommes préoccupés par l’absence de mesures de justice
prises par la France au bénéfice de ses langues régionales. Nous
souhaiterions vous dire l’inquiétude de nos compatriotes et des nombreuses
associations qui se dévouent pour le breton, comprendre les blocages, et
échanger sur les solutions d’avenir.
Dans ce registre, 24 parlementaires bretons, principalement PS,  ont
interpelé en janvier dernier la Ministre de la Culture et de la
Communication, Aurélie Filippetti, sur la possible création en Bretagne d’
une chaîne publique de télévision comme il en existe déjà une en corse, Via
Stella. Cet outil moderne de communication pourrait être un des vecteurs de
la sauvegarde de la langue bretonne à laquelle vous êtes certainement
attaché, puisque vous vous étiez engagé à faire ratifier la Charte
européenne des langues minoritaires. Or, nous sommes sans nouvelle de l’
évolution souhaitée par le gouvernement dans  ce domaine précis ou pourtant
il ne devrait pas y avoir d’obstacles institutionnels.
Vous remerciant de votre attention,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre
haute considération. 

Christian Troadec                              Christian Derrien

Maire de Carhaix                               Maire de Langonnet

Conseiller général du Finistère          Conseiller général du Morbihan

P.o. :   André Lavanant

           Secrétaire général du MBP

Le MBP interpelle la Région sur la télévision en Bretagne

Christian Derrien, maire de Langonnet, conseiller général de Gourin.
Christian Derrien, maire de Langonnet, conseiller général de Gourin.

Alors que la plateforme Galvpondi es toujours sans réponse à sa demande d’entrevue adressée au président du Conseil Régional ainsi qu’à Jean-Michel Le Boulager en charge de la culture et du dossier de la  télévision en Bretagne, le MBP vient d’écrire à ce dernier.

« Monsieur le vice président,
Auriez-vous l’obligeance de nous accorder un entretien afin d’apporter notre
contribution à la réflexion en cours sur un média TV en Bretagne ?
En effet suite au vœu émis par le Conseil régional 14 Décembre 2012 « Pour
un média TV qui permette de parler de toute la Bretagne à tous les Bretons
», vous avez constitué une commission de consultation dont vous assurez la
présidence.
Vous avez eu l’occasion de faire savoir qu’elle rendrait ses conclusions à
la fin de l’année en cours, le terme approche donc.
Vous remerciant de votre attention,
Nous vous prions de croire, Monsieur le vice président, en l’expression de
toute notre cordialité. »

Christian Troadec                              Christian Derrien

Maire de Carhaix                               Maire de Langonnet

Humeur. Demain ils trinqueront à la même table !

Humeur

 « Quand Sans_issule Conseil d’ Etat dit niet à l’engagement n° 56 du candidat François Hollande concernant la ratification par la France de la Charte européenne des langues minoritaires ou minorisées, engagement validé par le suffrage universel – faut-il le rappeler ? – le gouvernement déclare ne pouvoir passer outre à l’avis de l’assemblée consultative, faisant fonction de tribunal administratif central.

Quand le même Conseil d’Etat annule l’interdiction de culture du maïs transgénique, les ministres de l’Agriculture et de l’Environnement rappellent aussitôt  » l’engagement du gouvernement de maintenir le moratoire sur la mise en culture des semences OGM  « ,  moratoire renouvelé en 2012 par le gouvernement Fillon.

Il apparaît donc que les avis du Conseil d’ Etat ne sont pas aussi intangibles. La volonté politique d’un gouvernement démocratiquement élu peut logiquement s’imposer. Dans le cas de la Charte des langues, l’avis du Conseil apparaît dès lors comme un alibi pour justifier le renoncement à un engagement figurant explicitement dans le programme du président  de la République. ».

Il fallait le dire. Mais lorsque c’est Herri Gourmelen, un des « grands pontes » de l’UDB électoralement alignée sur le PS qui le dit, c’est encore mieux et presque touchant. Car, est-il vraiment nécessaire de rappeler le silence complice des ministres « bretons », Jean-Yves Le Drian et Marylise Lebranchu, membres de la majorité du conseil régional de Bretagne au même titre que Herri Gourmelen ? Et demain, pour les élections municipales ou régionales par exemple, on trinquera à la même table comme si de rien n’était ! Pendant ce temps là, elle se meurt la langue bretonne !