Hausse du prix des carburants : ça suffit !

Cela n’aura échappé à personne, passer à la pompe ces derniers temps pour remplir son réservoir est devenu un véritable supplice pour son portefeuille.

En un an le prix du diesel a grimpé de 23 % et celui de l’essence de 14 % !!!

Alors bien sûr, il faut tenir compte de la hausse du prix du pétrole. Le prix du baril de pétrole est ainsi passé de 65 dollars début janvier 2018 à 75 dollars actuellement.

Mais si l’on y regarde de plus prêt, c’est aussi et surtout l’Etat qui en profite pour faire exploser les taxes. Les taxes sur le gazole depuis le début de l’année ont augmenté de plus de 8 centimes par litre pour le gazole et de plus de 4 centimes par litre pour l’essence.

Le discours actuel sur l’amélioration du pouvoir d’achat des Français nous fait alors bien sourire.

Ce que l’on vous donne d’un côté, on vous le reprend de l’autre.

Mais ce qui est le plus insupportable, c’est que circuler va devenir peu à peu un luxe réservé à ceux qui en ont les moyens !!!

Pour la Bretagne ! s’insurge contre cette atteinte à notre liberté fondamentale de circuler. Nous revendiquons le droit de pouvoir circuler pour aller travailler, pour aller voir nos proches, pour nos activités de loisirs sans avoir l’impression d’être pris pour des citrons.

Pour la Bretagne ! dénonce aussi l’impact de cette hausse du prix des carburants sur les charges des professionnels pour lesquels le poste transport représente un poids important. Car ne soyons pas dupe, ces derniers n’auront pas d’autres choix que de répercuter ses hausses dans le prix de leurs produits. Une double peine au passage pour les acteurs économiques : une perte de compétitivité pour les entreprises concernées et forcement une perte supplémentaire de pouvoir d’achat pour les ménages.

Le gouvernement dit qu’il ne reviendra sur ces augmentations de taxes au prétexte qu’il souhaite que les français changent leurs habitudes en matière de transport.

Sauf que là, on s’oriente vers une écologie punitive !! Punitive pour les classes moyennes et les plus défavorisés. Punitive pour les zones rurales. Punitive pour les professionnels bretons tributaires plus que les autres du transport de marchandises.

Une pétition en ligne, pour une baisse des prix du carburant, rencontre actuellement un succès.

https://www.change.org/p/pour-une-baisse-des-prix-%C3%A0-la-pompe-essence-diesel

Bretons, bretonnes, Il est temps de secouer nos députés afin de défendre notre liberté de circuler !

Didier T.