Nous étions présents à l’Université d’été de Régions et Peuples Solidaires

L’Université d’été de Régions et Peuples Solidaires (R&PS) qui se déroulait à Bayonne les 22 et 23 Aout 2018 a été marquée par les interventions de Jean-René Etchegaray, Maire de Bayonne et Président de la Communauté d’agglomération Pays basque et celle de Gilles Siméoni, Président du Conseil exécutif de Corse.

Les deux élus ont particulièrement enrichi les débats par les informations éclairantes relatées sur l’actualité politique basque et corse.

Dans le cas basque, depuis la déclaration de l’ETA d’arrêt de la lutte armée en 2011 et la remise des armes aux services de l’Etat le 8 Avril 2017, le cheminement a été long et périlleux. Il a été rendu possible grâce aux artisans de la paix, un groupe de médiation non violent constitué de personnalités reconnues et respectées dont Monsieur Etchegaray est toujours un des acteurs, car « nous ne sommes qu’au milieu du gué » précise le Maire de Bayonne. « La question des victimes et du rapprochement des prisonniers reste à traiter, la paix réelle et durable ne sera acquise qu’au terme de ce processus qu’il nous tient à cœur de poursuivre ».

Concernant la Corse, Gilles Siméoni exprimait sa déception face aux pirouettes gouvernementales et au peu de considération par ce gouvernement du projet porté par les courants nationalistes de l’île élus par 56% de leurs concitoyens. Si besoin, constate le Président de la collectivité « ceci démontre une fois de plus le peu de considération démocratique d’un Président de la république dont le mode de gouvernance autocrate fait fi de l’électorat qui a accordé sa confiance à la nouvelle majorité corse ». Pour Gilles Siméoni, la Corse a peu à attendre du projet de loi constitutionnelle. « Travaillons à de nouvelles opportunités, nos régions évoluent dans des contextes politiques, économiques, sociaux, culturels différents mais ont un destin commun de lutte contre un pouvoir centralisateur qui ne sert pas l’intérêt des populations ».

L’Université d’été de R&PS, ouverte à tous, mériterait de recevoir un public plus nombreux. Nous avons trouvé que c’est un lieu d’échanges propice aux rencontres des régionalistes de l’hexagone, et, que, la présence d’élus – dont on envie parfois les succès électoraux – apporte de véritables témoignages vécus et contribue à donner une consistance politique à nos engagements régionaux.

André Lavanant, président

Christian Derrien, Maire et Conseiller départemental