Archives de catégorie : Réunification

Manifestation Nantes pour la Réunification de la Bretagne du 28 juin 2014

Christian TROADEC Bonnets Rouges au micro de FaceBreizh.fr

Christian Troadec Maire de Carhaix et Conseiller Général du Finistère était comme beaucoup d’autres présent à la Manifestation pour la Réunification de la Bretagne qui se déroulait à Nantes le 28 juin 2014.
Les Bonnets Rouges étaient là en nombre et ils ont prouvé encore une fois en moins de 15 jours qu’ils étaient calment et qu’ils ne cherchent pas « la bagarre » et cela malgré une très forte présence des forces de l’ordre.
Comme le dit clairement Christian Troadec, les Bonnets Rouges veulent une Bretagne Unie et ils feront tout pour qu’il en soit ainsi. Le plus important c’est bien l’économie, l’emploi et bien sur la Réunification de la Bretagne avec le retour de la Loire-Atlantique dans la Région Bretagne.
Pas question de voir les autres départements de la Région Pays de la Loire, rejoindre une psudo Région Bretagne-Pays de la Loire….

Voir la vidéo et lire l’article sur FaceBreizh.fr…

Intervention de Christian Derrien au CG du Morbihan sur la réunification

SESSION DEPARTEMENTALE DES MARDI 24 / MERCREDI 25 JUIN 2014

La Réunification de la Bretagne

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Je souhaite réagir, à titre personnel, sur cette question concernant la réforme territoriale et plus particulièrement la réunification de la Bretagne qui, comme nous avons pu le constater durant les semaines passées, provoque des prises de position rendant le consensus difficile au sein même des groupes politiques, qu’ils soient de gauche ou de droite.

Il est toujours important de rappeler que cette amputation datant de 1941 a été formalisée par un décret de Vichy signé par le Maréchal Pétain.

Aujourd’hui, le gouvernement dispose de tous les moyens politiques, comme l’ont eu précédemment d’autres gouvernements auxquels vous avez vous-même appartenu, pour opérer la réparation historique réclamée par la Bretagne.

Une réparation revendiquée de manière récurrente depuis des décennies par la population bretonne, autant à travers la multitude de manifestations qui rassemblent régulièrement des dizaines de milliers de personnes, mais également à travers les centaines de délibérations votées par nos collectivités (Mairies, Conseils généraux, Région… soit plus de 500 collectivités à ce jour), ou encore au regard des sondages réguliers réalisés en Bretagne administrative et en Loire-Atlantique, démontrant une forte aspiration démocratique et populaire à la réunification.

Je passerai aujourd’hui sur les nombreux arguments économiques, culturels ou sociaux qui plaident en faveur de ce projet d’avenir. Toujours est-il que, si cette réunification ne se faisait pas, le Gouvernement socialiste actuel en portera seul l’entière responsabilité !
Tout comme, je le rappelle, d’autres gouvernements UMP n’ont su aller au bout de la démarche, malgré le vœu que vous aviez proposé et que notre Conseil général avait adopté en décembre 2011.

Nous sommes donc, à nouveau, à un tournant historique.

Avant le débat sur la réorganisation territoriale à l’Assemblée Nationale, il nous faut afficher un large consensus et se rassembler sur cette question. Il est donc essentiel aujourd’hui de montrer la volonté des Bretonnes et des Bretons à promouvoir une Bretagne forte, moderne et réunifiée.

Aussi samedi prochain 28 juin, il sera important qu’un maximum d’élus de toutes les collectivités et de toutes les sensibilités, Conseil Général du Morbihan compris, soient présents à la manifestation pour la réunification de la Bretagne, et pour affirmer fermement et avec force que Nantes est bien en Bretagne.

Je vous remercie.

Christian DERRIEN
Conseiller Général du canton de Gourin

Réaction à la tribune de Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le Drian : un sentiment de reniement et d’abandon

On aurait apprécié que Jean-Yves Le Drian affiche autant d’énergie à réunifier la Bretagne qu’il en met pour garantir le statu quo et l’engagement de coopérations avec les Pays de la Loire… Car le sentiment général de sa tribune libre laisse clairement à penser qu’il a fait une croix sur la réunification. Où sont-elles les promesses du président Le Drian quand il faisait adopter le vœu de la « réparation historique » au conseil régional de Bretagne ? Comment ce proche de François Hollande parviendra-t-il à expliquer, alors que le PS a tous les pouvoirs, qu’il a jeté aux orties ses engagements ? Il ne faut pas être grand clerc, en effet, pour comprendre que Jean-Yves Le Drian a tourné la page du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne administrative et qu’il prépare l’opinion à une fusion avec les Pays de la Loire. Pas après pas, « tamm ha tamm », comme on dit en breton. Car c’est bien la seule chose que nous pouvons retenir de sa tribune libre cosignée avec Stéphane Le Foll, (partisan d’une région grand ouest), texte pouvant servir de « ligne à suivre » aux militants socialistes. En clair, renforcement de la coopération avec les Pays de la Loire et abandon du combat pour la réunification. Enfin, comment interpréter le fait qu’il ne dise pas un mot sur l’assemblée unique de Bretagne, ce parlement breton tant attendu avec compétences nouvelles et moyens et qu’il insiste, par contre, lourdement, sans craindre le ridicule, sur la création de deux vice-présidences à la coopération ? Clairement, définitivement, là encore, hélas, un sentiment de reniement et d’abandon.

Christian Troadec
Maire de Carhaix
Conseiller général du Finistère

Christian Troadec sur RMC – Carrément Brunet

▶ RMC : 24/06 – Carrément Brunet – 13h-14h – Pour Eric Brunet, Nantes doit redevenir une capitale bretonne


RMC : 24/06 – Carrément Brunet – 13h-14h – Pour… par rmc-podcast

Eric Brunet prend parti et vous osez l’engagement : Être Carrément Brunet ou ne pas être ! Invités : Christian Troadec, maire de Carhaix (DVG), conseiller général du Finistère et porte-parole des Bonnets Rouges. Avec Laurence Garnier, candidate UMP pour la mairie de Nantes en mars dernier, chef de file de l’opposition, conseillère Municipale à Nantes, et conseillère communautaire de Nantes-Métropole. Et avec Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d’Armor et membre de la commission des Finances à l’Assemblée nationale et vice-président de l’Assemblée nationale.

Nantes en Bretagne ! Naoned e Breizh !

Le MBP, Mouvement Bretagne progrès, appelle à manifester à Nantes le samedi 28 Juin pour le retour de la Loire Atlantique en Bretagne. Une amputation qui date de 1941 formalisée par un décret de Vichy signé par le Maréchal Pétain, collaborationniste notoire.
Aujourd’hui le PS dispose de tous les moyens politiques pour opérer la réparation historique dont peut se prévaloir la Bretagne. Une réparation réclamée à maintes reprises par des dizaines de milliers de Bretons dans la rue mais aussi par de nombreuses collectivités (mairies, conseils généraux, Région…). Les uns mettant en valeur les arguments économiques quand les autres font valoir des arguments culturels ou sociaux. Si cette réunification ne se faisait pas, le PS en portera seul l’entière responsabilité !
Avant le débat sur la réorganisation territoriale à l’assemblée nationale, il est donc très important de montrer la volonté des Bretonnes et des Bretons à promouvoir une Bretagne plus forte, moderne et dans son intégrité. Les élus et représentants du MBP, Christian Troadec en tête, seront de la manifestation pour affirmer fermement que Nantes est bien en Bretagne.

Pour le MBP
Le président
André Lavanant

COMMUNIQUÉ : Paris a une nouvelle fois charcuté la Bretagne

Ce serait officiel. Selon la presse, François Hollande a appelé Jacques Auxiette pour lui annoncer la fusion de la région des Pays de la Loire avec la région Poitou-Charentes.

C’est un nouveau mauvais coup porté à la réunification de la Bretagne. La Région Bretagne se maintiendrait à quatre départements. Le courage politique aurait consisté, dans le cadre de cette réforme territoriale, qu’il soit immédiatement mis fin à cette séparation décidée par le régime de Vichy et le maréchal Pétain. Nantes est en Bretagne et cette réforme aurait dû mener à la réunification réclamée et réaffirmée par les Bretonnes et les Bretons des cinq départements à chaque consultation, à chaque sondage !

L’avenir de la Bretagne a donc une nouvelle fois été décidé par des technocrates dans un bureau à Paris. C’est à se demander si ceux qui tiennent les ciseaux du redécoupage ont réellement le cerveau bien irrigué ! Paris a une nouvelle fois charcuté la Bretagne. Que de retard pris même si, demain, on nous promet un hypothétique droit à l’option pour les départements qui le souhaiteraient de quitter une région pour en gagner une autre. Nous allons demeurer des nains politiques alors même qu’à 5 départements, nous aurions pesé plus de 4,5 millions d’habitants et pu dialoguer avec d’autres Etats ou Pays européens comme l’Ecosse, la Catalogne, les landers allemands… Notre capacité de développement économique se serait vu décupler. Nos emplois et notre niveau de vie aussi.

D’ores et déjà, la résistance doit s’organiser. La réparation historique doit s’effectuer. Nantes doit retrouver la Bretagne administrative immédiatement. D’ici le vote au parlement, j’invite chaque Bretonne et Breton à mettre toute leur énergie pour ce juste combat. Si la décision de replacer Nantes en Bretagne n’était pas prise, le PS, qui porte à lui seul l’entière responsabilité de cette décision révoltante, doit savoir que les prochaines échéances électorales lui seront très compliquées. Nous y veillerons. Nous nous en chargerons. Comme le disait Xavier Grall : « Nous te ferons Bretagne ! »

Christian TROADEC
Maire de Carhaix
Conseiller général du Finistère

Le lundi 2 juin 2014

Réunification : le gouvernement ferme déjà la porte !

RéunificatCarteNORDOUEST (2)ion : le gouvernement ferme déjà la porte !

Après l’ouverture, mardi dernier,  du président Hollande sur la réorganisation des collectivités territoriales, Jean-Marc Ayrault, son Premier ministre, se précipite, jeudi matin, soit à peine quarante-huit heures plus tard, pour démentir dans une périphrase (« il ne faut pas prendre des bouts de régions pour les mettre avec une autre… ») toute possibilité de réunir la Loire-Atlantique et les 4 autres départements bretons.

Jean-Marc Ayrault révèle une fois de plus sa profonde hostilité à la Bretagne et confirme sa politique délibérée de débretonnisation de la Loire-Atlantique. Refermant cette porte pleine d’espoir aussi vite qu’elle aura été ouverte, le Premier Ministre prend le risque, tout comme l’avait fait Marylise Lebranchu il y a peu de temps, de se couper définitivement de la Bretagne qui croit et œuvre pour une Bretagne réunifiée, solidaire et prospère. Nous n’accepterons plus les promesses organisées en vue des prochaines échéances électorales de 2015. Nous le savons parfaitement. C’est la mobilisation des Bretonnes et des Bretons dans les semaines et les mois à venir qui amènera la réunification de la Bretagne. La réunification et la régionalisation, c’est maintenant ! L’avenir économique, social, culturel de notre région et de ses habitants passe en effet obligatoirement par la réunification des cinq départements bretons.

                                                                                                          Christian Troadec

                                                                                                          Maire de Carhaix

                                                                                                          Conseiller général du Finistère