Législatives 2017 – Auray – Véronique Coquil, candidate régionaliste

Elle est la candidate de Oui la Bretagne aux élections législatives des 11 et 18 juin, dans la deuxième circonscription du Morbihan.

La plateforme régionaliste Oui la Bretagne a vu le jour en 2015. Son porte-parole en est Christian Troadec, maire de Carhaix et conseiller départemental du Finistère. Véronique Coquil est la candidate de Oui la Bretagne aux élections législatives de juin.

Véronique Coquil est âgée de 52 ans et a deux enfants. Elle vit à Auray et est professeur des écoles à Brec’h. Elle s’était déjà présentée aux départementales il y a deux ans en mars 2015 et avait obtenu, avec son binôme, 5,42 %.

« Éviter la fracture territoriale »

Son suppléant pour ces élections législatives des 11 et 18 juin est Erwan Thomas. Agé de 45 ans et père de deux enfants, il vit à Sainte-Anne-d’Auray et est responsable commercial dans une compagnie maritime.

« Notre slogan est vivre, travailler et décider au pays », lance Véronique Coquil qui met en avant deux priorités, l’économie et l’emploi.

« Il faut aider plus les entreprises à s’installer. Par exemple, le développement de la fibre optique en Bretagne devrait se faire partout et pas seulement dans les grandes agglomérations. » Autre préoccupation : éviter la fracture territoriale entre la côte et les terres. « Il faudra faire en sorte que des personnes puissent s’installer dans les communes du littoral et y maintenir les services publics. » Si elle est élue députée, Véronique Coquil développera le tourisme « de manière raisonnée ».

Véronique Coquil et Erwan Thomas souhaitent que la langue bretonne ait un statut officiel, développer les circuits courts et maintenir le réseau de villes moyennes.