Suppression de la subvention à Bretagne Vivante par le Conseil Départemental du Morbihan

L’argent public est rare paraît-il. Justement, nous estimons  nécessaire de l’utiliser intelligemment  dans une gestion à long terme. De ce point de vue, le choix politique de supprimer la subvention de 55 000 € du Conseil départemental du Morbihan à l’association Bretagne Vivante est inacceptable.

L’argument de M. Goulard, président du Conseil départemental, consiste à dire qu’on ne subventionne pas une association qui dépose des recours juridiques contre une institution. Même si elle ne respecte pas la loi. Quelle étonnante conception de la démocratie de la part d’un président de Département !

« Personne n’est indispensable » selon lui. Pourtant, Bretagne Vivante est un acteur incontournable qui gère 120 sites protégés en Bretagne dont plusieurs réserves naturelles nationales grâce à 65 salariés et des centaines de bénévoles. L’amputation de cette subvention met en danger la pérennité de cette association reconnue d’utilité publique depuis 50 ans et donc de ses missions. Si celles-ci ne sont plus assurées, qui s’occupera des sites concernés ? Le Département ? Le doute est permis…

Par cette décision, la majorité du Conseil départemental délivre un signal inquiétant au monde associatif et prouve le peu d’intérêt qu’elle porte à la richesse de la faune et la flore de Bretagne alors que le Département est lui-même propriétaire et gestionnaire de sites naturels.

En tant que candidats « Oui la Bretagne » aux élections législatives, nous adressons à l’association Bretagne Vivante notre plus total soutien.

 

Christian Derrien, Anne Sorel, Gaël Briand, Laurence Dumas et Véronique Coquil

Candidat.e.s « Oui La Bretagne » pour les élections législatives 2017 dans le Morbihan