Législatives 2017 :« OUI, LA BRETAGNE » présente une partie de ses candidat(e)s dans le Finistère

Lors d’une conférence de presse sur Quimper, le jeudi 15 décembre 2016, OUI LA BRETAGNE, en présence de Christian TROADEC, a présenté  une partie de ses candidats au législatives 2017.

Circonscription 1 – Quimper
Candidat : Yves Brun – Suppléante : Marie Thérèse POULAINCirconscription 5 – Landerneau / Lesneven
Candidat : Marcel BERROU
Circonscription 7 – pont l’Abbé / Douarnenez / Audierne
Candidate : Monique LE BERRE – Suppléant :  Yves Alain LE GOFF

La plate-forme « Oui la Bretagne » est devenue la 4e force politique  en Bretagne à l’occasion des élections régionales de 2015. Elle est aussi la première formation politique libérée des organisations parisiennes. Pour les prochaines législatives, la plate-forme souhaite des représentants qui  portent la voix des Bretons aux plus hauts niveaux avec fidélité et compétence, la voix de leur territoire, hélas trop souvent délaissée ou déformée.

Cette dynamique est née du constat de la dégradation régulière du tissu économique en particulier dans la moitié ouest de la Bretagne, du manque de vision d’une véritable volonté régionale en cohérence avec l’identité bretonne. Par ailleurs, malgré des prélèvements sociaux et fiscaux parmi les plus élevés en Europe, la qualité des prestations publiques diminue, la couverture sociale se  rétrécie aux profits de mutuelles plus onéreuses, les déserts médicaux s’installent ainsi que les déserts ruraux ; les TPE se débattent dans des labyrinthes « ubuesques » : elles  ont toutes les difficultés à obtenir des prêts pour développer leurs activités, même pour des sommes minimes ; elles sont pénalisées  par le RSI ( Régime Social des Indépendants) dont l’organisation est inefficace, inhumaine et ne répond pas aux attentes des cotisants, pourtant financeurs de ce système. Elles ne constatent pas de vraies simplifications que tous les responsables souhaitent mais qui n’arrivent jamais.

L’agriculture bretonne connaît une crise sans précédent et le moins qu’on puisse dire c’est que le débat politique en Bretagne n’est pas au niveau de l’enjeu que représente cette activité économique pour la région. Il s’instaure peu à peu de véritables inégalités territoriales entre les métropoles qui concentrent tous les avantages et les territoires ruraux abandonnés.

Les Candidats « Oui la Bretagne » refusent cette situation et veulent défendre ces territoires périphériques. Ils seront d’abord des élus  « option Bretagne » obligatoirement. Mais l’Assemblée Nationale a aussi besoin  de nouveaux représentants, hommes et femmes de terrain qui connaissent la vraie vie, celle de tous les jours, des personnes pragmatiques libérées du joug des grands partis politiques nationaux, coupés des véritables préoccupations de la population.

Les Candidats « Oui la Bretagne » réclament la responsabilité des décisions pour  leur région.

Cette capacité est déjà accordée depuis des décennies en Europe aux régions autonomes en Allemagne et en Espagne et cela favorise toutes les dynamiques économiques et sociales, libère les énergies, rapproche le citoyen des véritables centres de décisions, favorise les économies et permet la mise en place de politiques publiques adaptées aux besoins du territoire. Il s’agit là d’une réappropriation démocratique de la vie citoyenne dans le but d’améliorer les liens sociaux, de développer véritablement la vie économique, sociale et culturelle pour le bien de tous.

Qui mieux que nous peut le faire ? Les candidats « Oui la Bretagne » demandent toute l’adhésion des forces vives pour écrire cette nouvelle page de notre histoire bretonne car l’avenir est notre affaire.

Yves BRUN, Candidat « Oui la Bretagne » sur la circonscription de Quimper.