Attentat de Nice

Dans un communiqué, le maire de Carhaix, conseiller départemental et candidat à l’élection présidentielle, déclare : « Ce qui s’est passé à Nice, c’est de l’horreur absolu et nous sommes tous pétris d’effroi ».

Christian Troadec, maire de Carhaix où se déroule actuellement les Vieilles Charrues, conseiller départemental et candidat à l’élection présidentielle de 2017 déclare : « Ce qui s’est passé à Nice, c’est de l’horreur absolu et nous sommes tous pétris d’effroi. Ce nouveau carnage est odieux et inqualifiable, Aujourd’hui, comme demain, nous serons dans le deuil. »

Pour le candidat régionaliste à l’élection présidentielle : « Après ce deuil, et uniquement après, je dis bien uniquement après, viendra le temps indispensable des questions. Nous ne pourrons pas éviter qu’un véritable débat public s’instaure sur la politique étrangère de la France et sur les objectifs réels de la présence de la France et de ses armées en Irak et en Syrie en particulier. »

Pour Christian Troadec : « Si la France est en guerre, le peuple a aussi le droit d’en connaître les réelles motivations afin de pouvoir bien en appréhender les conséquences possibles, toutes les conséquences possibles, dont les horribles attentats dont nous sommes victimes depuis plusieurs mois. Et dont les répercussions sont grandes. Jusqu’au dispositif exceptionnel de sécurité que s’impose actuellement au festival des Vieilles Charrues. »

Il insiste : « La lutte nécessaire et justifiée contre le terrorisme aveugle ne doit pas empêcher d’ouvrir les yeux et de se poser les questions essentielles sur l’origine du mal qui a coûté la vie à de trop nombreux Français. »