Pour un collège rénové proche des réalités et au service des élèves

Une fois de plus, le gouvernement met en chantier une énième réforme des collèges dont la caractéristique principale reste une vision centralisée et uniforme des problèmes actuels vécus par les collégiens, leurs parents et les enseignants.

Depuis une trentaine d’années, les collectivités locales ont en charge les collèges mais uniquement les bâtiments et le matériel (il faut dire qu’avant 1981, c’était le ministère à Paris qui s’occupait de tout , y compris de la couleur des murs des salles de classe…) et le bilan est largement positif notamment en Bretagne.

Il est désormais temps de passer à une nouvelle étape qui permettra de répondre aux besoins réels des collégiens en tenant compte des réalités locales sociales, culturelles, linguistiques: au lieu de perdre du temps et de l’énergie dans une réforme dogmatique généralisée, la solution à de nombreux problèmes passe par la mise en place d’une gestion décentralisée des collèges et d’une régionalisation des programmes.

La Bretagne devrait d’ailleurs être la première région d’expérimentation de ces mesures du fait de son système éducatif particulier et de ses caractéristiques propres en matière sociale, culturelle et linguistique.

Il en va de l’avenir de nos collégiens et de leur meilleur épanouissement dans l’environnement qui est le leur en Bretagne.

Pour le MBP,
Christian Troadec
Maire de Carhaix
Conseiller départemental du Finistère